Menu déroulant horizontal by Papinou
Les actualités météo - 2009
2009

Retrouvez ici l' essentiel des actualités météo dans le département depuis 2006 . Vous pouvez également avoir accès sur mon site général ( http://www.meteo01.fr ) à plus de 650 news classées par dates non seulement pour le département de l' Ain mais également pour le reste de la région Rhône Alpes !. A noter que pour certaines actualités présentées ici vous ne trouvez qu' un résumé et qu' il faut se tourner sur mon site cité au -dessus pour trouver les dossiers complets.


AVRIL 2009


Quelle douceur dans l' Ain ! (6 avril)


Les vacanciers qui commencent à affluer dans les campings de notre département de l' Ain avec déjà ici ou là de bons taux de réservation pour cette nouvelle saison n' en demandaient peut-être pas autant en cette période de vacances de printemps. En effet, l' Ain comme toute la région a connu en ce lundi un temps très printanier avec un soleil généreux. On se serait bien cru déjà en plein mois de mai au vu des températures relevées dans le courant de l' après-midi. Nous avons franchi partout la barre des 20° en plaine et bien souvent pour la première fois de l' Année comme sur Pont d' Ain ou Ambérieu après l' avoir frôlée la semaine dernière et à la mi-mars. Les thermomètres ont fait même plus que les effleurer. On a  ainsi relevé pour la maximale du jour ce lundi 22,6° sur Ambérieu à la station Météo France, 22,5° sur Pont d' Ain, 21,6° sur St Etienne du Bois, 22,4° à Jasseron, 21,7° à Etrez. La montagne n' a pas été en reste avec plus de 19° sur Innimond près de Belley et quasiment autant à l' opposé dans les Hautes Combes du côté d' Echallon (18°). Et malgré cette douceur dans toute cette région la neige tient bon vers les 1200 m avec fréquemment 80 cm à 1 m de neige alors que les stations ont fermé à la fin mars. A noter que le vent de sud a parfois soufflé modérément tout hier et parfois durant la nuit dernière. Ce flux a entretenu cette douceur où l' on relevait encore à 22 h fréquemment 16° en plaine ! . Ce matin la douceur est déjà au rendez-vous avec plus de 10° partout en plaine mais avec quelques nuages annonciateurs de quelques pluies avant ce soir. Il ne fera pas aussi chaud qu' hier. Il aura donc fallu en profiter ! mais le mercure restera encore tout de même à un niveau correct pour la saison. Samedi semble s' annoncer comme la journée la plus fraiche de cette semaine mais vu l' échéance cela demandera confirmation. Aucun record de douceur hier n' a été tout de même franchi car on se souvient que parfois les débuts d 'avril ont  été bien doux comme la première quinzaine d' avril 2007 et d' ailleurs tout ce mois- là avait été assez chaud dans notre département. Si l' on jette un oeil depuis 2002 par exemple les 20° sont plutôt dépassés au-delà du 10 du mois. Cette douceur en cette période pourrait donc être qualifiée d' anormal si l' on s' en tient à cette analyse. Le record quant à lui à Ambérieu date du 16 avril 1949 avec 28,6°. Il avait été frôlé justement en avril 2007  cité plus haut avec 28,5° le 25. Mais d' ici mai peut-être qu' il tombera !?. L' avenir nous le dira...




MARS 2009

Ain : Revoilà les flocons jusqu' en plaine ! (24 mars)

 
Le Revermont de nouveau paré de blanc (Source Infoclimat)

Il était difficile de le croire et pourtant ce matin nous sommes revenus à la dure réalité ! Eh bien non l' hiver n' a peut-être pas dit son dernier mot ! Quel changement ce matin dans la région ! Après une magnifique journée lundi avec douceur ( près de 15°) et soleil voilà que ce matin la neige annoncée d' ailleurs depuis quelques jours a refait son apparition mais pas uniquement sur nos reliefs comme c' était prévu car les flocons ce matin sont descendus jusque dans les vallées de l' est de l' Ain. Ce fut un peu la surprise car la neige ne devait tomber qu' à partir de 500 m et c' est au final jusqu' à 200 m qu' on l' a revu tôt ce matin. Un brusque refroidissement de 5° en 1 heure à peine en fin de nuit a abaissé ainsi la limite pluie/neige bien basse. A 6 h on notait que de la pluie et puis à 6h30 avec un vent de nord soutenu voilà que les premiers flocons se mêlaient à la pluie sur toute la région d' Ambérieu jusqu' aux portes de Belley. A 7h la neige s' imposait seule sur Pont d' Ain, Poncin, Torcieu.... Pas de soucis particuliers pour circuler mais par contre la prudence est recommandée sur les hauteurs où dès 400-500 m les paysages ont blanchi. A Innimond à 900 m 1 cm recouvre la localité, souvent bien plus sur le plateau d' Hauteville ou bien de Retord. Un temps qui n' est pas exceptionnel  même s 'il surprend après tant de journées ensoleillées. On se souvient du temps très hivernal jour pour jour de l' an dernier où toutes les plaines du département s' étaient réveillées sous plusieurs centimètres de neige fraiche le lundi de Pâques.


Les stations de l' Ain jouent les prolongations ! (18 mars)

Même si le soleil et surtout la grande douceur qui l' accompagne met à mal les manteaux neigeux, les stations de sports d 'hiver de l' Ain jouent encore les prolongations ! Il faut dire comme on l' a vu durant tout cet hiver les conditions climatiques avec beaucoup de neige ont gâté toutes nos stations. Même si en ce moment la neige fond avec importance, l' imposant manteau constitué et les nuits froides permettent encore la bonne pratique en particulier du ski nordique et du ski de piste suivant les stations. Sur le plateau de Retord malgré les 10° à 12° en journée les pistes de fond sont accessibles et sont régulièrement damées chaque soir ou matin. Le domaine sera ouvert jusqu' au dimanche 29 tant qu' il y aura de la neige et il y en a encore pas mal malgré la douceur puisque l' on relève encore près de 90 cm ! Pour l' alpin les pistes ne sont ouvertes que les week ends depuis dimanche dernier. Ce matin on relève entre 40 et 70 cm. C' est un peu le même constat sur le plateau d' Hauteville  où l' on ouvre encore  ( les mercredis, vendredis et les weeks ends ) ou les monts du Jura, que ce soit Lélex, Mijoux ou bien la Faucille où par exemple on relève au somment près de 120 cm en neige damée et 185 cm non damés. Sur ces derniers cités tout est ouvert en fond  ( La Vattay mais pas Menthières tout de même où le domaine est fermé depuis dimanche soir) comme en alpin mais attention au vent parfois violent ( les télécabines étant fermées à Lélex pour cette journée). Les chutes de neige qui sont annoncées en milieu de semaine prochaine pourraient permettre de pousser les accès aux pistes au-delà du mois de mars sur certains sites; ce qui ne serait pas vu depuis bien longtemps probablement !.


Plateau du Retord (Ain ) : la tempête oblige à la fermeture des pistes ! ( 6 mars)

 
Entre 5 et 10 cm sont parfois tombés jusqu' en plaine comme ici vers St Rambert en bugey
 

Nous sommes pourtant en mars mais vu les conditions météo on se croirait plutôt en plein hiver ! Les montagnes de l' Ain ont revêtu une nouvelle couche de neige fraiche la nuit dernière mais un vent qui souffle en tempête donne à ces secteurs des visions parfois polaires. Cela a entrainé sur le plateau de Retord compris entre 1000 et 1350 m d' altitude la fermeture de toutes les pistes de ski nordique ( le ski de piste ne fonctionnant qu' à la porte des Plans d' Hotonnes). Pas plutôt damées, les pistes sont de nouveau recouvertes de neige à cause du fort vent de nord qui ne cesse de souffler. La situation devrait s' améliorer demain avec le retour d 'un peu de soleil. Sur le plateau il est tombé en l' espace de 48 h pas moins de 60 cm ( on retrouve ainsi un cumul de 1m30 en haut des pistes). Beaucoup de neige aussi sur le plateau d' Hauteville. A La Praille, le manteau au sol atteint les 80 cm ! ce qui ne se s' est pas vu depuis longtemps pour un début mars et surtout on n' avait pas atteint ce chiffre durant tout l' hiver ! Hier matin le site s 'était réveillé sous 25 cm de neige fraiche et 5 cm de plus ce matin. Il est fort possible que suivant les conditions dans les prochaines semaines que l' on puisse skier encore les week ends peut être jusqu' aux portes du mois d' avril; ce qui serait plus qu' exceptionnel !  On sait déjà que cette saison 2008-2009 aura été d' un très bon cru. Les équipements spéciaux sont parfois recommandés sur nos reliefs même si les routes ont été dégagées. En tout cas ils sont obligatoires pour passer le col de la Faucille qui comprend 10 cm sur sa chaussée. A noter aussi quelques centimètres supplémentaires dans les Hautes Combes comme sur Echallon ou Giron et sur le Jura Sud comme à Menthières.


La neige jusqu' en plaine ce matin

La neige a cette nuit gagné aussi certains secteurs de plaine dans l' Ain. Ce matin on trouvait des flocons sur Foissiat, Bourg en Bresse, Pont d' Ain, Cerdon, ou bien encore Ambérieu en Bugey où en fin de matinée on relevait près de 3 cm au sol tout comme au bord de l' Ain, alors que sur la Côtière pas un flocon ( lire plus loin). Sur la cité bugiste il n' était déjà pas rare de rencontrer tôt ce matin des véhicules descendre du haut de la ville avec plusieurs centimètres sur leur toit et cette couche a augmenté au fil de la matinée.  Pas mal de neige aussi dans le secteur très enclavé du sud Bugey vers Torcieu, St Rambert où on a relevé entre 5 et 10 cm dès 300 m, 15 cm sur Oyonnax et dans le Pays de Gex comme les Hautes Combes vers Echallon. Neige aussi sur Bourg en Bresse mais bien faible; environ 2 cm. Les contreforts du Revermont comme Treffort se sont parés aussi de blanc, là encore une dizaine de centimètres. Moins d ' intempéries par contre sur Innimond ou Ordonnaz qui hier matin se sont retrouvés sous 15 cm de neige fraiche. Même constat sur Belley où la neige ne s' est pas invitée mais parfois elle l' a eu fait bien plus durant cet hiver que dans d 'autres secteurs de plaines. Comme souvent, dans l' ouest de l' Ain moins soumis aux caprices hivernaux, on a fait vache maigre côté neige et même aussi dans les pluies. Dès ce matin c' était déjà la pluie qui dominait encore sur Méximieux et plus on se déplaçait vers la Côtière on ne trouvait même plus du tout de précipitations et à Lyon un temps sec prévalait ce matin mais avec une bise bien frisquette.




On pensait que l' hiver bien long nous laisserait droit à un mois de mars plus clément c' est vraiment mal parti et pourtant cela serait conforme aux tendances saisonnières qui font état de possibles neiges jusqu' en plaine même s' il faut rester prudent dans ce type de prévisions à long terme. En janvier dernier cela annonçait un peu le contraire. En tout cas rien d' exceptionnel de retrouver un temps bien hivernal en début mars si l' on jette un oeil à la dernière décennie. Et l' on a même connu en cette saison bien plus froid comme lors de la première quinzaine de mars 2006 où à Ambérieu on avait relevé jusqu' à -13,3° au petit matin  du 1er mars et ensuite des gelées fréquentes parfois bien fortes et tout cele avec parfois des chutes de neige. Côté chutes de neige en plaine en mars on se rappelle de l' an dernier au moment de Pâques mais on pourrait aussi citer en mars 2006 pas mal de flocons lors de l' ouverture de la pêche. Donc rien d' exceptionnel et mars est toujours un mois capricieux car de transition entre le changement de 2 saisons.



FEVRIER 2009

De nouveau la neige ce matin : peu de perturbations sur les routes (17 février)



Comme nous l' avions annoncé il y a quelques jours, la neige pouvait encore s' inviter sur les routes de la région et ce fut le cas mais les quantités sont restées bien moindres que jeudi dernier si bien que ce matin il n' y a pas eu de grosses difficultés de circulation. Le plus souvent on a relevé de 1 à 2 cm en Bresse ou bien dans la plaine de l' Ain avant que la pluie prenne en fin de matinée le dessus sur la neige. Ambérieu en Bugey a revu une nouvelle fois après samedi dernier ses rues se blanchir sous une température qui ne dépassait guère les -1° tôt ce matin. Partout dans l' Ain le mercure a repassé la barre du 0° en plaine. La neige se contentera de tomber qu' à partir de 500 m d' altitude environ. L' est de l' Ain a semble t' il été moins impacté par la neige tout comme le SE  même s' il est tombé 5 cm sur Brénod par exemple.


 
L' Ain sous un manteau blanc (8 février)


Druillat comme le reste du département sous la neige

Si la neige blanchissait bien les sols dès 500 m hier samedi en journée, en plaine elle se mêlait avec la pluie avant de la rempalcer totalement en soirée et toute la nuit dernière jusqu' au milieu de la matinée dans plusieurs secteurs. Si bien que ce matin, le département s' est réveillé à toutes altitudes sous un manteau blanc de plusieurs centimètres. Le plus souvent on relevait pour les pluis basses altitudes autour des 5 cm comme sur Pont d' Ain ou Ambérieu, 8 à 10 cm sur Vaux en Bugey. Sur nos reliefs les cumuls sont plus conséquents. A Brénod il est tombé 10 cm de neige fraiche qui se sont rajoutées aux précédentes soit une bonne trentaine au sol. 15 cm sont tombés sur le plateau d' Hauteville. A Innimond au sud du Bugey l' épisode neigeux aura laissé près de 30 cm. A Echallon une vingtaine.


Les chutes se sont estompées avant midi. Place désormais en plaine à un temps plus clément et un léger redoux qui va probablement vite faire fondre ce manteau neigeux mais d' ici là bon nombre auront profité durant la matinée d' aller prendre un bon bol d'air et quelques photos aussi !
Côté circulation, en plaine pas de soucis particuliers ce amtin sur les réseaux principaux. Les routes yaant été déneigées et salées. Sur les montagnes, même si les engins ont aussi fait leur travil, il est parfois nécessaire ou recommandé de se munir d' équipements spéciaux.








Que d' eau dans l' Ain ! (6 février)
 




Les ruisseaux débordent à Ambronay (cliquez pour agrandir le cliché)

La journée promettait d' être de nouveau arrosée mais pas autant que ce l' on pouvait attendre dans l' Ain. Dès la fin de nuit la pluie s' est invitée avec abondance sur un axe central de notre département avec des intensités régulières au-delà des 10 mm/h. Très vite les cumuls ont été très copieux voire exceptionnels car rares pour notre département, puisqu' avant midi Ambérieu avait déjà reçu près de 40 mm soit près de la moitié des pluies d' un mois de février normal. A Pont d' Ain en moins de 36 heures il est tombé près de 70 mm de pluies !  (71,6 mm à la station Météo France d' Ambérieu) soit 80 % d' un mois normal ! . Dans beaucoup de secteurs on a donc déjà après les pluies des jours précédents ( souvent 20 à 30 mm ) atteint la pluviométrie normale pour la saison et les jours suivants encore humides devraient permettre de dépasser ces relevés. On pourrait bien avoir le mois de février le plus arrosé depuis plusieurs années dans l' Ain si la tendance du défilé des perturbations continue.


Les cellules pluvieuses avaient tendance à faire du surplace entre 8 et 11 h. Le matin c' est surtout toute la plaine du Bugey et la région d' Oyonnax qui furent très arrosées comme vers Echallon alors que la Croix de Giron se parait de plusieurs centimètres de neige. Sur le plateau d ' Hauteville c' était la pluie qui tombait,  mettant quelque peu à mal le manteau neigeux malgré la neige de la nuit dernière. Dans le courant de la matinée, La Bresse et toute la Dombes furent douchées à leur tour pendant un bon moment et ont vite rattrapé leur retard pluviométrique du jour par rapport à la plaine de l' Ain. Dans le val de Saône où les cellules se déplacèrent par la suite les cumuls moindres frisent tout de même les 30 mm ce soir m^me si on signale ce soir une situation délicate dans la région de Jassans Riottier.

Avant la fin de matinée, de nombreux ruisseaux déjà gonflés par les pluies importantes du début de semaine sont bien vite sortis de leur lit dans plusieurs secteurs comme Meillonnas, Curtafond où des routes sont signalées par endroits inondées ce soir , mais aussi des ruisseaux en trop plein sur le secteur d' Ambronay ou bien de Méximieux où celui qui traverse la cité a envahi ses berges au sud de la ville. Certains  ruisseaux en cette fin de journée étaient ric rac comme sur Coutelieu. Le pire a donc été évité tout comme à St Jean le Vieux durement touchée l' an dernier par plusieurs inondations. Quand ce ne sont pas les ruisseaux qui débordaient, on constatait tout simplement des champs qui n' absorbaient plus les fortes pluies tellement ils sont déjà gorgés.


L' Albarine ce soir à St Denis en Bugey (Météo01)


L' est de l' Ain moins touché a permis à l' Albarine qui traverse la ville d ' Ambérieu de garder un débit certes en forte hausse comme le montre notre cliché mais encore respectable et loin du déclenchement de crue. D' ailleurs ce soir avec son niveau repart à la baisse comme la rivièred ' Ain qui a vu ce matin son débit passé de 100 m3/sec à 500 m3 en l' espace de 6 heures et là encore loin d' une crue alors que déjà ce soir il rebaisse mais il faut dire aussi que le Jura a été assez épargné ce vendredi par les forts caprices du ciel. Le Suran semble être la rivière qui monte le plus ce soir avec un débit à 20 h à 60 m3/sec. Lors de la crue de mars 2001, on avait relevé 77 m3/sec.  Cette rivière est une des plus capricieuses de l' Ain et connait de brusques montées. Dans la région de Bourg en Bresse où là encore les pluies furent soutenues, la Reyssouze n' inspire aucune inquiétude à l' heure actuelle. D' une façon générale nos rivières toutes en vigilance verte à 20 h ont donc plutôt bien résisté à ces grosses pluies qui devraient encore se prolonger mais avec moins de force la nuit prochaine et encore demain samedi où la neige devrait tomber dès 500 m durant la journée à la faveur d' un refroidissement.


Des ruisseaux parfois au bord de la rupture dans l' Ain


Quelques relevés de précipitations dans l' Ain depuis minuit ( arrêtés à 20h30)

Ambérieu en Bugey 52,2 mm
Pont d' Ain 50,2 mm
Echallon 50 mm
Etrez 38,6 mm
Jasseron 56,2 mm
St Etienne du Bois 48,2 mm
Curtafond 46 mm
Replonges 29,5 mm
Bourg en Bresse 40 mm
Viriat 44 mm
Innimond 17 mm 

Pas de records de pluie sur 24 heures mais il faut remonter à septembre dernier pour retrouver des similitudes dans cet important épisode pluvieux que nous venons de connaitre dans la région.

Les précipitations à Ambérieu heure par heure

de 0 h à 6 h : 6,8 mm
de 6 h à 9 h : 16,4 mm
de 9 à 10 h : 6 mm
de 10 h à 11 h : 3 mm
de 11 h à 12h : 4 mm
de 12 h à 13h : 1 mm
de 13 h à 14 h : 0,2 mm
de 14 h à 20 h : 14,8 mm
Total : 52,2 mm


 JANVIER
 

15/01 : Verglas : mercredi de galère dans l' Ain !

Si le département avait pu échapper aux fortes chutes de neige du sud de la région en décembre dernier ainsi que du froid trop glacial qui a régné dans le nord du pays ces derniers temps, il n' a pu s' éviter une matinée de galère hier en raison des pluies verglaçantes qui ont paralysé tout l' ouest. Une jiournée qu' il n' avait pas connu depuis bien longtemps. Les conséquences ont été immenses en raison de cette petite bruine qui sur des sols gelés depuis une dizaine de jours a rendu très rapidement les routes en dé véritables patinoires. Tout a commencé aux premières heures de la matinée à l' heure où les automobilistes prennent leur véhicule pour se rendre à leur travail et très vite ce fut la pagaille.


Les pluies verglaçantes ont commencé à s' abattre vers les 6 h du matin sur la Mâconnais et le val de Saône et avant le lever du jour ces faibles pluies ont fait leur apparition sur toute la Bresse mais aussi la Côtière. Partout ce fut le même constat que ce soit dans les secteurs de Bourg en Bresse ou de la Côtière : de nombreux accidents  ( plus de 50 resencés) et accrochages, des dizaines et des dizaines de véhicules en travers des voies dans le meilleur des cas, des sorties de routes avec beaucoup de voitures dans les fossés.

Ces accidents ont coûté la vie dans l' Ain à un gendarme de 49 ans, à hauteur de la Boisse sur l' autoropute A432.

On peut citer St Etienne du Bois, Vonnas complètement paralysée, Neuville les Dames, Viriat ( voir témoignage plus bas ), Cras sur Reyssouze, Dagneux.

Tout cela a perturbé les transports scolaires qui ont dû être suspendus sur toute la partie ouest de l' Ain par mesure de sécurité. Le Bugey a été relativement épargné par la grosse galère même si vers 9 h une pluie fine a très vite glacé les chaussées. Sur les cantons de Lagnieu et d' Ambérieu en Bugey on a relevé quelques chutes sans gravité ainsi que quelques sorties de routes mais plus de peur que de mal à comparer à ce qui se passait plus à l' ouest.

La partie Est a été relativement épargnée par ces pluies verglaçantes. L' autoroute blanche, l' A40,  avait commencé à être traitée bien avant la fin de la nuit  et qui s' est prolongée dès les premières gouttes. On a demandé tout de même aux transporteurs routiers de faire une halte sur les aires de repos de cette A40 en attendant le redoux.. Par contre l' autoroute A39 était particulièrement dangereuse au point qu' il a été décidé par arrêté préfectoral d' interdire sa circulation aux poids-lourds de plus de 7,5 tonnes . Plusieurs centaines de camions ont donc entendu avec impatience l' amélioration qui revint en fin de matinée un peu partout. Côté routes, les plus grosses difficultés ont été sur les RD 1079 entre Mâcon et Bourg en Bresse où près de 40 voitures ont fini leur course dans les prés ainsi que sur la RD 1083 entre Lyon et Bourg en Bresse.

Dans la ville de Bourg en Bresse où plusieurs tonnes de sel furent déversées,  tenir sur ses jambes tôt le matin faisait partie des exploits tant les trottoirs étaient devenus de véritables patinoires malgré le travail du personnel communal en préventive une bonne partie de la nuit. Les bus de la ville ont dû rester au dépôt toute la matinée avant de s' assurer du redoux en fin de matinée. Grosse galère aussi pour d 'autres professionnels comme les facteurs dont les tournées ont dû être suspendus tout comme le ramassage des ordures. Tout comme à Lyon les établissements hospitaliers de Fleyriat ainsi que la clinique Convert ont vu un afflux important de patients qui avaient subi des chutes. Beaucoup de fractures et des urgences bien débordées au point que des rendez-vous ont dû être reportés pour faire face à cet afflux inhabituel. Pas grand foule dans les rues en ce jour de marché dans la cité bressanne.


Il n' y a pas eu de faille dans l' organisation des services et la prévention de l' évènement au point de vue ses services officiels. Environ 200 pompiers sans compter de nombreux gendarmes et des agents du conseil général furent sur le pont. La Préfecture de l' Ain a annoncé que le centre météo départemental l' avait bien informé dès mardi de cette vigilance en prévisions de pluies verglaçantes mais comme on l' a vu hier Météo France Toulouse n' a pas jugé de bon de lancer l' orange; un accroc qui n' aurait peut-être pas évité la galère mais probablement que les accidents auraient été moins nombreux, les automobilistes reportant leur sortie.  La Préfecture a très vite mobilisé ses services et fit paraitre un communiqué très tôt incitant pour tout l' ouest de l' Ain à une extrême prudence et à éviter le plus possible pour les automobilistes de prendre le volant et de reporter leurs déplacements si cela était envisageable. Les axes principaux furent traités bien avant l' arrivée de cet évènement mais vu à l' heure où il s' est produit il était bien difficile d' éviter une certaine galère d 'autant que le verglas est quelque chose de bien incidieux. La cellule de crise dans l' Ain fut levée à 14h30 en même temps qu' un léger redoux se manifestait. La nuit dernière la prudence était encore de mise car dès hier soir avec la chute à nouveau du mercure on resignalait la présence localisée de verglas.


Un petit exploit pour cet habitant de Viriat !

Il fallait beaucoup de prudence et de patience comme le montre ce témoignage de Pascal de Viriat qui se rendait à Lyon : "

Dur dur pour moi ce matin car j' avais un rendez-vous à lyon à 10 h. Heureusement que je m'étais levé de bonne heure. L'épisode de crachin a débuté vers 7H15, à 7H30 la sirène sonnait déjà. Nous sommes partis, sur la patinoire à 8H15 et avons mis 20mn pour gagner tanvol en 1ère à 7/8 maxi avec 2 accidents corporels (lingeat et route de tanvol) sur le trajet. Dans le rond point de  Tanvol j'ai bénéficié du passage d'une saleuse d'APRR pour la suivre jusqu'à l'A40. Ensuite 60/70 jusqu'à Meximieux puis au pas jusqu'à Lyon avec de nombreux accidents matériels mais aussi corporels à Balan notamment. Au final près de 2h de trajet sans accroc, un petit exploit...".

Et ceux et celles qui devraient poursuivre leur chemin vers la Loire n' allaient aps en finir avec les soucis car là encore le verglas était bien présent sans toutefois provoquer autant de perturbations que dans le Rhône et l' Ain.
 


Pluie verglaçante : un phénomène fréquent  et prévisible ?


L'  épisode de pluies verglaçantes qu' a subi hier matin l' ouest du département de l' Ain n'  est pas fort heureusement un phénomène fréquent mais il peut se produire 1 à 2 fois par an par chez nous entre novembre et mars. Le plus récent n' est pas bien vieux puisqu' il a eut lieu le 30 décembre  dernier sur quasiment les mêmes secteurs mais avec un impact qui fut plus moindre. C' est un phénomène assez particulier. Il se produit lors du passage d 'une perturbation donnant des précipitations. L' air chaud en altitude arrive sur une couche  d 'air froid au sol. Il pleut donc dans de l' air froid même si le mercure est en-dessous des 0°, ce qui est la particularité du phénomène des pluies verglaçantes. Du coup il ne neige pas  mais il pleut et ces pluies au contact du sol ou d 'un objet gèlent quasiment instantanément. C' est ce qui s' est donc passé hier matin dans l' Ain où au sol il faisait encore lors des premières gouttes souvent autour des -3°. On peut prévoir ce phénomène au moins 24 h à l' avance et c' est la raison pour laquelle la Préfecture de l' Ain avait été informée de ce risque par Météo France Ain. Ensuite on peut saler les routes préventivement mais le sel aura ses limites d' action et si l' air froid est très important au sol il n' aura aucune efficacité.



 

06/01 : Le Bugey se pare de blanc

 

Le Bugey se pare de blanc

 
Le quartier gare ambarrois sous un mince manteau blanc


La neige aurait du commencer à tomber cette nuit et descendre par le nord mais c' est finalement par le sud en raison et donc par le nord Isère que la neige est arrivée. Elle a donc essentiellement touchée la partie sud de l' Ain, les reliefs du Bugey partiellemment et la Côtière, zone qui s' étend entre La Valbonne et Miribel proche de Lyon. Si dans ces secteurs les traces de présence de la neige étaient faibles, plus on avançait vers l' est et plus le paysage affichait une allure bien hivernale. La neige a commencé à tomber vers les 12h dans la région de Belley avant de progresser plus au nord et d 'atteindre la région d' Ambérieu ou de Pont d' Ain vers les 15 à 16h. Une neige fine sur un sol glacé n' a pas mis bien longtemps à s' accrocher et rendre les chaussées bien glissantes. Seulement 2 cm au sol en cette fin de journée entre 15 h et 17h sur la cité burgienne mais il n' en fallait pas plus pour faire tourner les chasse neige et autres saleuses surtout que la cité compte quelques montées vite difficiles dès une simple pellicule. Les personnels de voirie  commençaient à rendre accessibles les trottoirs en procédant à des salages et raclages pour éviter toutes glissades et c' était nécessaire. Si la neige a fait de faibles apparitions dans le Revermont ou le Cerdon avec seulement quelques flocons ( pas de présence sur le plateau d' Hauteville) , on l' a surtout vu dans la région de Belley au sud du département  avec 4 à 5 cm tombés. Sur les reliefs la couche de neige fraiche frisait les 6 à 7 cm. Les routes étaient difficiles ce soir dans ce secteur et il n' était pas rare de trouver des véhicules en mauvaise posture ou bien au fossé. Mais plus de peur que de mal. Avec la chute du mercure la nuit s' annonce froide sous les ciels bien dégagés car on attend un mercure pouvant descendre jusqu' à -7 à -10° et les routes surtout secondaires seront à emprunter avec prudence malgré le peu de neige au sol. l' humidité étant susceptible de former du verglas.



Les chasse neige en action

 

Date de création : 16/01/2009 @ 15:17
Dernière modification : 17/04/2009 @ 13:18
Catégorie : Les actualités météo

Imprimer l'article Imprimer l'article

 
^ Haut ^